Le parachutisme Handisport dans notre centre


Découvrir le parachutisme avec un moniteur tandem qualifié handisport

Le saut en parachute tandem handisport consiste à effectuer de la chute libre et une descente sous le parachute relié directement à un moniteur titulaire d’une qualification fédérale spécifique.
Vous serez équipé d’un matériel qui permet de maintenir vos membres inférieurs de sorte que la chute libre et l’atterrissage soient possibles.

Moins de dix écoles de parachutisme proposent de vous accueillir et de mettre un moniteur spécialisé à votre disposition pendant un week-end par mois. Notre centre est l’une d’entre elle.

Préalablement à ce saut vous devrez :

  • rencontrer un moniteur qualifié et le prévenir de la présence d’équipements spécifiques,
  • présenter un certificat médical délivré par un médecin de rééducation fonctionnelle ou le médecin traitant ainsi qu’une attestation de handicap
  • pouvoir tenir la tête dans l’axe du rachis

Il convient de noter que seul le moniteur décide de votre aptitude à sauter et que les conditions météorologiques, notamment en matière de vent, doivent être réunies.

Vous pouvez devenir un pratiquant régulier, voire même un compétiteur !

Plus d’informations sur le site de la Fédération Française de Parachutisme

 

Progresser

Les personnes en situation de handicap pratiquent le parachutisme sportif en parfaite intégration avec les autres parachutistes valides dans les différents clubs référents .

Elles effectuent les mêmes exercices en vol que ces derniers. Après un saut découverte il est possible de pratiquer en loisir ou en compétition.

En 2015 la Fédération Française de Parachutisme a signé des conventions avec six clubs référents handisports dans toute la France, afin de permettre aux personnes en situation de handicap de découvrir différentes zones. Cela permet également d’avoir une école avec des moniteurs qualifiés dans chaque région, afin de rendre plus facile l’accès au parachutisme sportif. Des tarifs préférentiels sont pratiqués au sein de ces clubs.

 

Témoignages de nos adhérents

Jean-Michel – 54 ans – Paraplégique

J’ai commencé le parachutisme en 1980 au para-club de St-Omer, premier saut effectué à Bondues le 22 mars 1980 à l’âge de 17 ans (avec dérogation).
Ensuite en 1981 parachutiste militaire où ma carrière fut stoppée suite à un accident en service commandé qui me cloua dans un fauteuil roulant définitivement.

Ayant eu toujours cette envie de sentir la masse d’air, j’ai effectué quelques recherches sur la possibilité de pouvoir remonter dans un avion et refaire le grand saut malgré ma paraplégie qui resta sans résultats, jusqu’à ce jour de septembre 2011 où j’ai trouvé une association qui permettais aux personnes en situation de handicap de pouvoir faire le grand saut.

Depuis ce moment là, QUE DU BONHEUR !!!!

 

Véro – 37 ans – Myopathe

Je suis atteinte d’une maladie dégénérative et évolutive, ce qui entraîne une paralysie inférieur et des douleurs intenses…

Pour mes 32 ans, des amis m’ont offert un baptême. C’était mon rêve depuis des années que je pensais irréalisable.
En octobre 2011, ce rêve s’est concrétisé par un premier saut et à peine posée au sol, j’ai voulu remonter… Du coup un 2ème saut 1 mois plus tard…
J’en suis devenu accro, et l’École Française de Parachutisme Lille Bondues m’a proposé de faire de la progression. J’ai dit OUI tout de suite ! En plus avec un moniteur comme Arno, comment dire non ? Depuis je m’éclate à chaque saut !

Le parachutisme m’apporte énormément, comme ressentir une complète liberté là haut à 4000 mètres et dépasser mes limites tant dans ce sport que dans ma vie quotidienne.
Quand je monte dans l’avion, je laisse au sol mon handicap et mes douleurs…

Mes plus beaux souvenirs pour le moment (J’espère en vivre d’autres) sont la formation réalisée avec 24 parachutistes autour d’Arno et moi et ma première place au premier championnat de France pour les handis à Vichy en 2014.

 

Audrey – 37 ans – Hémiplégique

Il y a 17 ans, un accident de la route me rend hémiplégique gauche.
Il y a 7 ans, j’ai réalisé mon rêve de m’envoyer en l’air, bref de sauter en parachute. 15 jours plus tard je prenais ma licence car l’école Française de parachutisme Lille Bondues permet aux personnes en situation de handicap de pouvoir réaliser leur rêve. Je fais partie de la section handi fly depuis 7 ans car mon hémiplégie m’empêche de pouvoir piloter ma voile seule.

Le parachutisme a donné un second souffle ma vie, là haut, qu’on soit valide ou handi, on est plus que tout parachutistes, donc tous égaux.

 

Maxime – 21 ans – Paralysie Cérébrale

Un accident l’a fait naître avec une paralysie cérébrale qui affecte fortement ses mouvements et son élocution. Alors que le quotidien apporte son lot parfois très lourd de contraintes et de douleurs, Maxime est avant tout un battant…

Max a eu la chance d’intégrer successivement des écoles lui offrant des possibilités variées d’activités. Car Maxime, le sport, c’est son dada !
A la plus grande joie de ses professeurs de sport, Maxime a un goût prononcé pour le sport extrême dont notamment le parachutisme qu’il pratique depuis trois ans.

Il participe à ce titre au tout premier championnat de France de parachutisme Handisport à Vichy en 2014, dont il garde le souvenir ému d’un explorateur qui « ouvre la voie » pour les suivants !