Témoignages


 

 

Jean-Michel – 54 ans – Paraplégique

J’ai commencé le parachutisme en 1980 au para-club de St-Omer ,1er saut effectué à Bondues le 22 mars 1980 à l’âge de 17 ans (avec dérogation)

Ensuite en 1981 parachutiste militaire ou ma carrière fut stoppé suite à un accident en service commandé qui me cloua dans un fauteuil roulant définitivement.

Ayant eu  toujours cette envie de sentir la masse d’air j’ai effectué quelques recherches sur la possibilité de pouvoir remonter dans un avion et refaire le grand saut malgré ma paraplégie qui resta sans résultats, jusqu’a ce jour de septembre 2011 ou j’ai trouvé une association qui permettais aux personnes en situation de handicap de pouvoir faire le grand saut.

Depuis ce moment là, QUE DU BONHEUR !!!!

 

 

 

Véro – 37 ans  – Myopathe

Je suis atteinte d’une maladie dégénérative et évolutive, ce qui entraîne une paralysie inférieur et des douleurs intenses…

Pour mes 32ans, des amis m’ont offert un baptême. C’était mon rêve depuis des années que je pensais irréalisable.

En octobre 2011, ce rêve s’est concrétisé par un 1er saut en septembre et à peine posé au sol, j’ai voulu remonter…du coup un 2ème saut 1 mois plus tard…

J’en suis devenu accro, et l’École Française de Parachutisme Lille Bondues m’a proposé de faire de la progression. J’ai dit OUI tout de suite…(en plus avec un moniteur comme Arno, comment dire non)

Depuis je m’éclate à chaque sauts…

Pour moi le parachutisme m’apporte énormément, comme, ressentir une complète liberté là haut à 4000 mètres et dépasser mes limites tant dans ce sport que dans ma vie quotidienne.

Dès que je monte dans l’avion,  je laisse l’handicap et les douleurs au sol…

Mes plus beaux souvenirs pour le moment (J’espère en vivre d’autres) sont, la formation réalisée  avec 24 parachutistes autour d’Arno et moi même et ma 1ere place au 1er championnat de France pour les handis à Vichy en 2014.

 

Audrey – 37 ans – Hémiplégique

Il y a 17 ans, un accident de la route me rend hémiplégique gauche. Il y a 7 ans, j’ai réalisé mon rêve de m’envoyer en l’air, bref de sauter en parachute. 15 jours plus tard je prenais ma licence car l’école Française de parachutisme Lille Bondues permet aux personnes en situation de handicap de pouvoir réaliser leur rêve.

Je fais partie de la section handi fly depuis 7 ans car mon hémiplégie m’empêche de pouvoir piloter ma voile seule.

Le parachutisme a donné un second souffle ma vie, là haut qu’on soit valide ou handi, on est plus que tout parachutistes, donc tous égaux.

 

 

 

Maxime – 21 ans – Paralysie Cérébrale

Un accident l’a fait naître avec une paralysie cérébrale qui affecte fortement ses mouvements et son élocution. Alors que le quotidien apporte son lot parfois très lourd de contraintes et de douleurs, Maxime est avant tout un battant…

Max a eu la chance d’intégrer successivement des écoles lui offrant des possibilités variées d’activités. Car Maxime, le sport, c’est son dada !

A la plus grande joie de ses professeurs de sport, Maxime a un goût prononcé pour le sport extrême dont notamment le parachutisme qu’il pratique depuis trois ans.

Il participe à ce titre au tout 1er championnat de France de parachutisme Handisport à Vichy en 2014, dont il garde le souvenir ému d’un explorateur qui « ouvre la voie » pour les suivants !